Image de Banniere

Bovin action GDS plan régional BVD

BVD : Depuis 2019, une lutte collective efficace

Derniére mise à jour le : 10/01/2022

La Diarrhée Virale Bovine, maladie aux conséquences multiples est maintenant gérée efficacement grâce à l’effort mené collectivement par tous les éleveurs de France.  


Le virus de la BVD est très contagieux, il conduit à la création de deux types d’infectés. L’un est virémique transitoire : ce bovin est malade et contagieux quelques semaines, avant que son immunité n’arrive à faire face au virus en l’éliminant. L’autre est Infecté Permanent Immunotolérant (IPI) : ce bovin nait avec le virus et l’excrète massivement à vie en contaminant son entourage, avant de mourir prématurément. Il est essentiel de l’éliminer dès que possible. Sur le plan technico-économique les conséquences sont souvent importantes. On estime que le coût de la BVD est d’environ 60 à 90 € par vache et de 12 à 19 € pour 1000 Litres de lait. Ces moyennes ne reflètent pas l’importance des pertes subies lors de la naissance d’une série d’IPI qu’il faut éliminer rapidement.
 

Ce sont ces conséquences qui ont conduit les GDS à engager une lutte massive et collective contre la BVD. Basée sur le volontariat depuis les années 2000, la lutte s’est accélérée en 2019 avec une réglementation à part entière et le déploiement du dépistage obligatoire des veaux à la naissance sur toute la région.  

Aujourd’hui, après deux ans de lutte collective, les résultats sont très bons et signent une belle réussite de ce début de programme : 

  • 98 % des élevages ont mis en place le dépistage des veaux à la naissance 
  • 97 % des veaux de la région sont dépistés  
  • 0.15 % des veaux sont dépistés positifs  

Ces résultats viennent récompenser les efforts de chaque éleveur. Une telle diminution du taux de positif (divisé par 10 en deux ans) est assez exceptionnelle avec ce type de virus pour être soulignée. Les retours du terrain sont excellents et viennent saluer l’implication efficace des techniciens de nos GDS et des vétérinaires. Les services de l’État ont également décidé de renforcer les sanctions pour les quelques derniers éleveurs réticents.  

La lutte collective contre la BVD doit continuer dans cette voie. Le dépistage systématique associé à l’élimination des IPI constitue la clé de voute de ce programme. L’association des mesures de biosécurité (dépistage à l’introduction/rassemblement, quarantaine, vaccination,…), viennent renforcer ce dispositif et doivent être mises en place efficacement. Dès que le contexte épidémiologique le permettra, le dépistage sérologique prendra le relais tel qu’il a été prévu. Les efforts qui ont conduit à la réussite du lancement de ce programme doivent se poursuivre pour atteindre les objectifs fixés. La lutte contre la BVD, en bonne voie, est l’affaire de tous.   

FRGDS Auvergne Rhône-Alpes

Adresse postale : 23 rue Jean Baldassini - 69364 Lyon Cedex 07

Tel: - Mail : frgds.aura@reseaugds.com